Garder la ligne : le rôle des protéines dans la satiété et la sèche musculaire

C’est bientôt l’été, nous avons donc tous envie de retrouver notre ligne. Pour cela, COLLAGEN VITAL POWER va vous expliquer le rôle des protéines dans la satiété et la sèche musculaire.

Garder la ligne : le rôle des protéines dans la satiété et la sèche musculaire

C’est bientôt l’été et nous avons tous envie de retrouver notre ligne avant les vacances. D’ailleurs, avec le dé-confinement, certains d’entre nous décident de redémarrer un régime, tandis que d’autres retrouvent des habitudes alimentaires plus saines et restrictives pour perdre les kilos accumulés durant les derniers mois (2,5 kg en moyenne).

Pour ce faire, COLLAGEN VITAL POWER va nous expliquer le rôle primordial des protéines dans la satiété et la sèche musculaire.

Le secret pour allier ligne et santé : un régime équilibré et protéiné !

Rien ne vaut un régime équilibré. Pour retrouver la forme et son poids idéal. L’idée, pour y arriver, est de réduire sa consommation de sucres raffinés, d’acides gras saturés, au profit d’aliments riches en nutriments, acides aminés essentiels et en acides gras insaturés.

Le résultat d’un tel régime est une espérance de vie augmentée, un faible taux de maladies cardiovasculaires, une chute du diabète de type 2, une baisse du cholestérol.

Les bienfaits sur la santé sont nombreux et ne sont plus à démontrer. Ces régimes équilibrés bannissent bien évidemment une alimentation faite de produits transformés et donnent la part belle aux produits bruts, locaux et de saison.

Les protéines, indispensables à la vie !

Les protéines, ces nutriments, permettent de fabriquer les muscles, les os, les cheveux, les ongles, la peau, mais aussi les hormones, les enzymes et les anticorps...

Ce sont les «briques» de notre organisme, les matériaux fondamentaux de la matière vivante. Il s’agit de grosses molécules formées de chaînes d’acides aminés de longueur variable. La plupart de nos aliments en contiennent. Mais leur valeur nutritionnelle n’est pas équivalente.

L’organisme utilise les acides aminés des protéines, issus de notre alimentation et libérés lors de notre digestion, pour la synthèse de ses propres protéines. Ce sont les matériaux de base de toute l’infrastructure cellulaire, des tissus, des organes mais aussi des substances vitales comme les enzymes, les anticorps, les hormones, les neurotransmetteurs etc.

Les besoins en protéines sont quotidiens car les tissus se renouvellent en permanence (à raison d’au moins 250 à 300 g par jour).

L’équilibre protéique est essentiel à la santé

Pour évaluer la qualité nutritionnelle d’une protéine, deux paramètres sont à prendre en compte : sa composition en acides aminés essentiels (elle doit contenir les huit acides aminés indispensables dans des proportions adaptées aux besoins de l’organisme) et sa digestibilité (capacité à être rapidement assimilable par l’organisme).

Un déséquilibre en protéine peut entraîner des soucis de santé :

Trop de protéines

L’excès de consommation d’aliments protéiques peut avoir des conséquences néfastes : augmentation de l’urée, augmentation de l’acide urique (goutte), acidification de l’organisme ce qui favorise la perte osseuse.

Manque de protéines

Lorsque les protéines alimentaires viennent à manquer, l’organisme va les puiser dans ses propres muscles car il a besoin en permanence d’acides aminés pour son propre métabolisme. Conséquences : Fatigue, chute des cheveux, ongles cassants, baisse de la vue, fragilité ligamentaire, ostéoporose, déficience du système immunitaire (infections à répétition).

La carence d’un seul des acides aminés indispensables donne les mêmes effets à long terme qu’une carence totale en protéines. D’où l’importance de varier ses apports en source de protéines, et donc son alimentation.

En savoir plus : Le collagène, un complément alimentaire important pour notre corps

Le collagène hydrolysé, complément protéique idéal pour éviter les carences

Pour vous apporter la source d’acides aminés qui vous manquent et combler les carences, le collagène dosé est un très bon complément pour obtenir l’équilibre de l’apport protéiné indispensable à un bon fonctionnement de votre organisme. Mais il faut savoir le choisir et ne pas prendre n’importe lequel des collagènes car il faut qu’il soit rapidement assimilable par le corps.

En savoir plus : Comment choisir le bon collagène

Comment éviter fringales et garder votre ligne, nos recommandations coupe-faim

La notion de satiété, ou ne plus avoir faim, arrive en cours de repas lorsque l’intestin relâche une enzyme, la cholécystokinine, qui envoie un message au cerveau indiquant au corps qu’il a reçu une quantité de nourriture suffisante. Il est donc primordial de se nourrir lentement et de bien mâcher pour laisser le temps à notre métabolisme de secréter cette enzyme.

Il est reconnu médicalement que l’apport en protéine est un élément incontournable des régimes pour le contrôle du poids. En effet, les protéines permettent de mieux se rassasier, pour une quantité de calories similaires, comparativement aux autres macronutriments (glucides ou lipides).

Source de protéine facilement assimilable, le collagène génère un effet de satiété rapide qui contribue à l’efficacité des programmes de gestion du poids.

Dans une étude portant sur l’évaluation des hormones de la faim, il a été démontré que la consommation de collagène marin, augmente la leptine, l’hormone de la satiété. D’autres études ont démontré qu’un taux régulier de leptine élevé, engendrait une perte de poids de façon significative.

Il existe bien évidemment d’autres sources protéiques, notamment les protéines laitières (lactosérum, caséine,) ou végétales (soja) pour obtenir un effet coupe-faim.

Le lactosérum, contient des glycomacropeptides qui stimulent l’hormone de satiété et permet d’envoyer un signal assez rapidement au cerveau, alors que les protéines végétales jouent plutôt sur l’effet « gonflement » de l’estomac.

Malgré tout, de nombreuses études ont démontrées la supériorité de l’effet « coupe-faim » du collagène par rapport aux autres protéines citées : Le pur collagène marin hydrolysé en poudre est une des sources protéinées présentant le meilleur pouvoir de satiété, jusqu’à 30 à 50% plus fort que la caséine, le soja ou le lactosérum.

Ne négligez pas l’effet bénéfique des collations entre les repas : une pomme, fruit peu sucré ou une infusion drainante, détox sont de bons moyens d’éviter de grignoter en attendant l’heure du prochain repas. L’apport nutritionnel fractionné de ces collations en fruits et fibres favorisera aussi leur assimilation.

La clé du succès : la gestion de la masse graisseuse et la sèche musculaire

Cet effet de satiété va permettre une bonne gestion de la masse graisseuse corporelle, vraie préoccupation pour beaucoup de personnes (70% des adultes en Occident sont en surpoids).

Qui dit suppression de la sensation de faim, dit réduction des apports caloriques quotidiens et donc amélioration du ratio masse musculaire / masse graisseuse. A raison de 10g par jour, la protéine de collagène contribue à la fonte du tissu gras. Ceci permet de développer la masse musculaire et de perdre la masse grasse favorisant ainsi la sèche musculaire.

Du fait d’un apport calorique moindre, vos muscles vont devoir puiser dans les réserves graisseuses pour transformer ce stock énergétique en sucre, carburant indispensable à leur fonctionnement. De plus, l’apport en protéine va booster l’activité des cellules qui régénèrent les tissus musculaires. Dans ces conditions, la masse musculaire va croitre tandis que la masse graisseuse va diminuer. C’est ce que l’on appelle la sèche musculaire. Ce phénomène est encore plus accéléré lorsque l’on pratique en parallèle une activité physique intense.

Une dose quotidienne de COLLAGEN VITAL POWER vous apportera tous les acides aminés essentiels pour éviter les carences, avec pas plus de calories qu’une pomme !

En même temps, avec ses 10g hautement concentré, il raffermira votre peau, notamment le derme profond, aidant ainsi à lutter contre la cellulite.

Sèche Musculaire
Luttez efficacement contre la cellulite

Le plus important et pour conclure

  • Faites -vous confiance : mangez intuitif en fonction de ce que votre corps vous réclame.
  • Soyez votre propre coach nutritif en alternant mouvement, repos, nourriture saine avec plutôt des aliments bruts peu ou pas transformés.
  • Favorisez une perte de poids graduelle d’1 kg par semaine et gardez à votre esprit l’importance d’une nourriture variée, équilibrée, sans carence car des vitamines, aux glucides, lipides ou protéines, tout est important pour le bon fonctionnement de votre corps.
  • Misez sur une approche globale et individualisée, axée sur l’alimentation, l’activité physique et la modification des comportements.
N’oubliez pas : la difficulté dans une alimentation saine réside à consommer les justes quantités. Suffisamment pour éviter les «déficiences» ou, au contraire, pas trop pour éviter les «excès». Gardez un comportement alimentaire équilibré !